quelle taille de pixel pour un imageur ? compromis entre résolution instrument, turbulence et binning
490 hit(s)](enregistré le 01/01/2016)

Ce qui m'intéresse avant tout c'est de savoir si je suis sous echantillonné ou sur échantillonné et a quel moment le peux mettre du binning sans perdre d'information.  

 

je suis parti des deux publications intéressantes sur le web suivant :

  1. http://astro.dialou.fr/techniques/astrophotographie/echantillonnage/
  2. http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=158&lang 

On part de deux grandeurs et et du théorème de shannon:

  1. la résolution maximale d'un instrument : Cette résolution dépend du diamètre du collecteur R=0.252*lambda lumière en nm/diamètre collecteur en mm. Cette résolution maximale correspond a une taille de pixels tel que 4 pixels au minimum engloge la résolution maximale de l'instrument sur le ciel.
  2. le seeing qui fait danser les étoiles dans un champ de 1", 2" ou 3" pour les mauvais jours, impose que 4 pixels de l'imageur englobent le seeing (échantillonnage optimal) au minimum. Avoir un pixel plus petit (sur-échantillonnage) donnera inutilement des images plus lourdes et longues à traiter. Un pixel plus gros c'est plus grave il y aura perte d'information.  Le seeing sur des poses longues en ciel profond est de l'ordre de 2 à 3" d'arc mais pour du planétaire  cette turbulence est réduites a moins de 1" d'arc.

Théorème de shannon: le pas d'échantillonnage doit être au moins deux fois plus petit que le plus petit élément à échantillonner On partira d'un rapport 2. avex-asso.org lui préconise le rapport 3 (9 pixels pour échantillonner le plus petit élément visible.

 

 

 Voici les configurations avec lequelle il m'arrive maintenant d'observer:

  1. avec APN et un objectif diamètre entre 40mm et 100mm et des focale de 28mm à 400mm avec un doubleur
  2. avec une lunette diamètre 102mm/700mm avec réducteurs ou barlow (focale entre 500 et 2800mm)
  3. avec un C8 diamètre 203/2032mm avec réducteurs ou barlow (focale entre 1200 et 8000mm)
  4. avec un C14 dans le club
  5. avec un 500 (que je n'ai pas)
J'ai fait tourner un excel pour trouver le pixel optimal en fonction du seeing de la focale et du diamètre du collecteur. Si je ne me suis pas trompé la formule donnant la taille de ce pixel est
MAXimum entre [0,252*550/diametre collecteur/2] et [focale*seeing/206/2]
Au delà de 2000mm de focale c'est plutot de l'observation planétaire. Dans ce cas du fait de l'acquisition rapide, comme la turbulence baisse de moitié (estimation), je divise de seeing par 2.

 

Le résultat est donné image 1 courbe du pixel optimal  pour un seeing de 2''.

En image 2  les données brutes

 

En conclusion: 

 

 

  • C'est le seeing et non la résolution de l'instrument qui prédomine. C'est le seeing qui impose la taille d pixel.
  • Si je fais un fond de ciel avec le C8 avec ASI1600, un binning 2 sera le bien venu. Pour les plus petites focale il faudra concerver le binning 1. Pour les petites folales <1000mm avec EOS ou l' ASI1600 on sera en sous-echantillongage. Donc perte d'information.
  • En planétaire avec une focale de 8000mm un binning4 peut convenir et cela permettra en plus des acquisitions plus rapides.

 

 

Je vais tenter de vérifier tout cela car j'ai quelques doutes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1)
(2)

votre commentaire ou info ? | actualiser la page
pas de commentaire actuellement, pourquoi pas le votre ?
(c) astronomie.aparcourir.com